top of page
BPM 2.jpg

Le BILAN PARTAGÉ de MÉDICATION (BPM) à l’OFFICINE

 

 

 

 

 

Objectif global : 

Depuis la publication de l’avenant 12 parue au Journal Officiel le 16 mars 2018, le pharmacien d’officine a la possibilité d’effectuer un Bilan Partagé de Médication (BPM) à leurs patients âgés polymédiqués.

Cependant, avec 15 000 BPM par an pour 200 000 annuels attendus, les quelques 3 000 officines (sur 21 000) entrées dans le dispositif ne sont pas suffisantes.

Très structurés et malgré une forte volonté des pharmaciens d’officine de prendre l’initiative, les BPM présentent une mise en œuvre complexe.

 

Plus qu’un simple entretien pharmaceutique réalisé en officine, le BPM constitue une démarche visant à accompagner, de façon spécifique et complète, le patient et son traitement médicamenteux.

 

Cette prise en charge se fait en plusieurs étapes.

A l’issue de ce programme, le pharmacien sera ainsi en mesure de :

  • Connaître les principales données médicales et économiques autour du risque iatrogène médicamenteux.

  • Connaître et comprendre les principales modifications physiopathologiques chez la personne âgée.

  • Identifier les classes thérapeutiques « inappropriées » pour cette population.

  • Connaître et comprendre la mise en œuvre du Bilan Partagé de Médication.

  • Être capable de présenter le dispositif de Bilan Partagé de médication aux patients et les amener à adhérer au dispositif.

  • Connaître les supports et outils permettant de réaliser les BPM.

 

Pour vous aider à vous approprier cette mission pharmaceutique devenue un enjeu dans le contexte d’évolution des pratiques officinales, en partenariat avec LÉMUR Innovation et FORM-UPP, nous vous proposons une formation validante DPC* d’une durée de 5 heures en format mixte :

  1. E-learning de 3 heures (à réaliser sur une période de 3 semaines),

  2. Classe virtuelle de 2 heures (animée par des professionnels de santé de terrain).

* Validant une action DPC de formation continue, uniquement pour les Pharmaciens Titulaires et les Pharmaciens Adjoints. Mais bien que n’étant pas autorisés à conduire un BPM, les Préparateurs en pharmacie, acteurs majeurs de l’officine, ont toute leur place dans le recrutement des patients, et donc dans cette formation !

 

 

Ce programme a été élaboré par Nathalie BRUN                             et Raoul SANTUCCI

Raoul SANTUCCI.jpeg
bottom of page